Nouvelle stratégie pour rompre l'isolement des aînés

Véronique
Véronique Leduc
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le territoire de Bordeaux-Cartierville-Saint-Laurent sera touché cette année par un projet visant à briser l'isolement des personnes âgées.

Une étude en cours pourrait faire naître de nouveaux services pour briser l'isolement des aînés dans les secteurs de Bordeaux-Cartierville et Saint-Laurent.

«Ce qu'on veut, c'est connaître davantage les aînés qui habitent le territoire et les raisons de leur isolement pour mieux répondre à leurs besoins. Il y a assurément des moyens de communication à modifier parce qu'on se rend compte qu'il y a des secteurs où 25% de la population ne parle ni français, ni anglais», explique Marjolaine Larocque, organisatrice communautaire au CLSC Bordeaux-Cartierville.

Selon elle, l'isolement des aînés n'est pas plus présent à Bordeaux-Cartierville-Saint-Laurent qu'ailleurs.

Recherche sur le terrain

Le projet intitulé «Des connaissances et des stratégies interculturelles pour rompre l'isolement des aînés» consiste à faire une recherche sur le terrain par le biais de groupes de discussions.

Environ 45 personnes âgées de 65 ans et plus seront appelées à participer à l'étude. Un «comité des sages» composé de huit aînés sera aussi constitué. Ces personnes participeront à toutes les décisions émanant du projet de recherche et feront office de porte-paroles lors de la présentation des résultats à la communauté.

Vent d'enthousiasme

Les différents partenaires du projet, dont le Comité des organismes sociaux de Saint-Laurent (COSSL) est emballé face à cette démarche.

«Cette recherche va devenir un document de base pour notre comité aînés qui pourra ajuster ses activités en fonction des résultats. On a toujours besoin de se ressourcer pour voir ce qu'on peut faire de nouveau ou s'assurer que nos activités sont pertinentes», partage Sylvain Shea, agent de concertation du COSSL.

La Table de concertation des aînés de Bordeaux-Cartierville coordonne le projet. Elle a reçu une subvention de 25 000$ du programme Nouveaux Horizons du gouvernement fédéral.

Le projet est associé avec Inter Actions, le centre de recherche et de partage des savoirs du CSSS de Bordeaux-Cartierville–Saint-Laurent. Un chercheur supervisera la démarche.

Organisations: Comité des organismes sociaux de Saint-Laurent

Lieux géographiques: Bordeaux-Cartierville-Saint-Laurent, Cartierville

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • francoise gagné
    29 juillet 2012 - 14:44

    Bonjour, j'ai ete selectionnée pour faire partie du comité des sages et ai accepté malheureusement la personne a qui j'ai donnée ma reponse assez rapidement apres un peu de reflexion a tardé a vous la transmettre Je suis tres décue sans savoir toutefois si je serais assez qualifiée pour ce travail mais c'est en essayant que nous l'apprenons Si toutefois vous avez besoin de mes services cela me fera plaisirs d'accepter si les horaires me conviennent Esperant avoir de vos nouvelle , Je demeure Francoise gagné Manoir Bois de Boulogne