Portrait des candidats - Circonscription Saint-Laurent

Envoyer à un ami

Envoyer ce diaporama à un ami.

Publié le 09 août 2012

Marié et père de famille, Jean-Marc Fournier est avocat et détenteur d'une maîtrise en droit public. Depuis le 11 août 2010, il est ministre de la Justice et membre du Comité des priorités du gouvernement du Québec. Il a également occupé le poste de ministre responsable de la Réforme des institutions démocratiques et de l'Accès à l'information jusqu’en février 2011. Après avoir occupé différentes fonctions au sein de cabinets ministériels du gouvernement de Robert Bourassa, Jean-Marc Fournier a été député de Châteauguay de 1994 à 2008. À partir de 2003, il est successivement ministre des Affaires municipales, du Sport et du Loisir, ministre de l'Éducation, ministre du Revenu, et leader parlementaire du gouvernement, fonction qu’il occupe toujours. En 2008, il prend une pause de la vie publique qui lui permet de retourner oeuvrer dans le secteur privé. À l'automne 2009, il devient conseiller spécial auprès du chef du Parti libéral du Canada, fonction qu'il occupe jusqu'à son retour au sein du gouvernement de Jean Charest.

Publié le 09 août 2012

Étudiante en grève, travailleuse autonome précaire et militante féministe, Marie Josèphe Pigeon est membre du comité exécutif de l'Association régionale de Montréal de Québec solidaire depuis sa fondation en 2006. Elle a fait des études universitaires en histoire, en création littéraire et en andragogie tant à Québec qu'à Montréal. Elle termine actuellement une maîtrise en histoire, profil histoire appliquée, à l'UQÀM, et rêve doucement au doctorat. Candidate dans la circonscription de Saint-Laurent pour la deuxième fois, elle connaît bien le milieu pour y avoir travaillé pendant près de dix ans au sein d'un organisme communautaire. Elle est toujours membre d'organismes situés tant dans l'arrondissement Saint-Laurent que dans Bordeaux-Cartierville, et participe régulièrement à leurs activités. Elle a pu constater les ravages du néolibéralisme des gouvernements péquistes autant que libéraux sur la population immigrante. À titre d'exemple, elle garde en mémoire les délais de carence discriminatoires imposés aux personnes nouvellement arrivées alors que sévissait une importante crise du logement et le racisme ambiant d'après 2001. La présente campagne électorale sera l'occasion pour elle de mieux faire connaître le projet d'avenir de Québec solidaire en ce qui concerne notamment la gratuité scolaire et l'accès réel au droit fondamental qu'est l'éducation, des retraites adéquates pour toutes les personnes, en particulier les femmes, ainsi que le processus démocratique prévu pour atteindre une souveraineté populaire et égalitaire.

Publié le 09 août 2012

M. George Manolikakis s’implique très activement dans la communauté grecque depuis une trentaine d’années. Il a notamment favorisé la création du CLSC Parc-Extension, en plus d’être le premier président de son conseil d’administration. M. Manolikakis a occupé successivement la fonction de vice-président de la Communauté hellénique du Grand Montréal et du Congrès hellénique du Québec. Il était jusqu’à tout récemment président du Congrès hellénique du Canada. Ce résident de Saint-Laurent a toujours favorisé l’intégration des différentes communautés ethniques au Québec, comme au Canada. Au plan professionnel, à titre de mentor et d’entrepreneur, il appuie la création et le développement de petites et moyennes entreprises. M. George Manolikakis sera candidat pour la Coalition Avenir Québec dans la circonscription Saint-Laurent.

Publié le 13 août 2012

Roger Gagnon qui porte les couleurs du Parti québécois dans la circonscription de Saint-Laurent a suivi des études en cours classiques à Mont-Laurier en 1964. Après avoir enseigné le français pour l'Alliance française en Argentine de 1985 à 1989, il a été technicien en électricité pour Bombardier à Montréal de 1992 à 2007. M. Gagnon a œuvré dans le milieu communautaire. Il s'est  impliqué dans l'éducation des adultes et en travail social en Argentine de 1968 à 1989. Il enseigne le français au YMCA de Saint-Laurent depuis 2007. Son local électoral est situé au 2116 rue John-McCurdy à Saint-Laurent (514 562-4882)

Publié le 15 août 2012

C'est Maxime Bellerose qui portera les couleurs de l'Option nationale dans Saint-Laurent. M. Bellerose a obtenu un diplôme du collège de Rosemont, en 2007, en techniques de comptabilité et de gestion. Il a obtenu un certificat en administration à l'Université du Québec à Montréal en 2012.

 Lors de son parcours scolaire au collège de Rosemont, il s'est impliqué dans sa communauté à titre de: représentant de la technique administrative au conseil central, PDG des journées de l’impôt, Organisateur de la soirée DACOR, représentant des « muses » au conseil central et responsable de la salle de musique du collège. M. Bellerose œuvre dans la communauté en organisant des spectacles professionnels et amateurs depuis 2003.

M. Bellerose a travaillé à la division des pensions alimentaires de Revenu Québec en 2006.  Il a ensuite travaillé au département de comptabilité à Archambault en 2007.Depuis 2008, il est acheteur et technicien en comptabilité au Cégep de Saint-Laurent.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • André Heeren
    24 août 2012 - 10:46

    J'essaye de trouver des informations sur les candidats dans Ville Saint-Laurent. On parle des chefs mais pas des candidats locaux. Même sur votre présentation des candidats, il n'y a que celui du PQ qui indique son bureau local. Je n'ai encore vu personne faire du porte à porte pour se faire connaître ou encore des rassemblements de citoyens. Je trouve cela très préoccupant. Pouvez-vous me donner des informations à ce sujet