Roberto López illuminera les Nuits d’Afrique

Jean-Simon
Jean-Simon Fabien
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le guitariste ahuntsicois a carte blanche au festival

Après la vie animée des bars du Plateau, où il a résidé pendant près de 15 ans, le guitariste Roberto López a emménager dans Ahuntsic il y a deux ans et demi. C’est le calme de son nouveau quartier qui l’a inspiré pour sa plus récente création : Azul, disque enregistré avec son groupe le Roberto López Afro-Colombian Jazz Orchestra, paru le 29 mai dernier.

« J’adore me promener à vélo et découvrir des petites boutiques spécialisées. En plus le parc est tellement beau », s’exclame le guitariste d’origine colombienne que le Courrier a rencontré au parc de l’île de la Visitation. Ce calme qu’il retrouve à Ahuntsic, Roberto López en a bien besoin, lui qui a réussi à percer la scène de la musique du monde et latino montréalaise, scène où il s’impose désormais.

Ses influences multiples, alliant rythmes traditionnels de la côte caraïbe colombienne et orchestration jazz nord-américaine, permettent à l’auteur-compositeur interprète de créer une musique percutante et incroyablement entraînante. Cette étonnante combinaison a d’abord attiré l’attention de Radio-Canada Musique qui nomma M. López révélation de l’année 2010-2011, puis celle de l’organisation du Festival international Nuits d’Afrique qui lui donne carte blanche pour six soirs lors de sa 26e édition.

N’est-il pas un peu surprenant qu’un artiste latino-américain soit invité dans un festival de culture africaine? « Pas du tout, s’esclaffe l’artiste. Les esclaves africains amenés en Amérique sont arrivés avec des instruments de percussion qui se sont mélangés peu à peu aux musiques traditionnelles autochtones des Caraïbes et de l’Amérique du Sud », précise-t-il encore. L’interdiction de ces tambours dans les colonies du nord a quant à elle forgée une musique davantage vocale que celle, très rythmée, pratiquée au sud, spécifie encore M. López.

Un projet différent

Azul marque un tournant dans la discographie de Roberto López. Ses deux précédents efforts sur disque, Soy et Panamericano, réalisés avec son autre formation, le Roberto López Project, faisaient aussi dans la fusion des genres, mais de manière plus éclectique. Azul est non seulement le premier album instrumental du guitariste ahuntsicois, mais il est plus spécifique dans son expérimentation, moins éparse. Intégrant des arrangements jazz et funk à des compositions traditionnelles – Azul se veut être aussi un hommage à trois grands de la musique colombienne, Lucho Bermúdez, José Barros et Pablo Florez, – l’auditeur découvre une musique qui groove fort réjouissante.

Un montréalais convaincu

Pour Roberto López la scène musicale montréalaise est un étonnant lieu de partage et d’effervescence. Arrivé au Québec en 1994 pour étudier la musique à l’Université Concordia, M. López n’a jamais cessé de travailler depuis l’obtention de son diplôme, s’associant à des artistes établis. « Montréal est un carrefour des plus stimulant pour les créateurs. C’est un point incontournable et un lieu de rencontre de prédilection », indique celui qui se trouve choyé non seulement par le dynamisme culturel de la métropole, mais aussi par l’accueil du public. « La musique du monde est un marché de niche, mais depuis quelques années de plus en plus de musiciens arrivent avec des produits de qualité et la réception est bonne, les gens en redemandent », poursuit M. López candidement. Humble, il est clair que le guitariste contribue à ce paysage musical qui rend Montréal si spéciale.

Roberto López se produira au Balatou avec une formation à « géométrie variable » du 15 au 19 et le 22 juillet à 23h. Il est en nomination au prochain gala des prix Gémeaux pour la meilleure musique originale pour le documentaire Esperanza PQ. Il est aussi récipiendaire de nominations aux prix Juno 2001 ainsi qu’aux GAMIQ et au Canadien Folk Music Awards de 2010.

Organisations: Université Concordia

Lieux géographiques: Parc de l’île de la Visitation, Caraïbes, Amérique du Sud Montréal Québec GAMIQ

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires