Présentation des candidats du district de Bordeaux-Cartierville

Véronique
Véronique Leduc
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Grecs, Arméniens et Italiens, les candidats du district de Bordeaux-Cartierville pour l'élection municipale du 1er novembre sont à l'image du quartier, où plusieurs résidents sont issus des communautés culturelles.

John Gentile de Montréal Ville-Marie

Diplômé en génie informatique avec une option en comptabilité, John Gentile dirige une entreprise spécialisée en solutions d'affaires intégrées depuis 1987. Il compte puiser de l'expérience acquise au fil de sa carrière pour contribuer à restaurer l'équilibre fiscal d'Ahuntsic-Cartierville.

Le candidat de l'équipe Louise O'Sullivan se dit préoccupé particulièrement par le manque de transparence des élus locaux. «Ahuntsic-Cartierville a enregistré la pire performance financière des 19 arrondissements de Montréal l'an dernier, a indiqué ce résident du quartier depuis plus d'une dizaine d'années.

Il est grand temps d'agir et d'offrir une nouvelle alternative aux citoyens.»

Instaurer une politique de développement durable, incluant l'amélioration du réseau de transport en commun, les pistes cyclables et l'aménagement d'espaces verts, fait partie des objectifs de John Gentile. Le candidat d'origine italienne souhaite également encourager l'implantation de nouveaux commerces afin de favoriser une vie de quartier enrichissante et d'améliorer les conditions de vie des résidents du secteur.

Périclès Creticos de Projet Montréal

Périclès Creticos, est né à Montréal de parents grecs et a grandi à Bordeaux-Cartierville, où il réside toujours. Homme d’affaires, M. Creticos est propriétaire du «Bistro du Marché», au Marché Central, restaurant qui utilise des produits régionaux et biologiques et poursuit depuis toujours une philosophie écologique.

Parmi les priorités du candidat, on retrouve la remise en condition de certaines rues du quartier, l'amélioration du déneigement, incluant les trottoirs et l'ouverture de l'accès à l'autoroute 15 en direction sud.

En faisant référence au controversé déménagement des bureaux de l'arrondissement au 555, rue Chabanel, M. Creticos soulève que les citoyens ont été mis à l'écart dans ce dossier. «J'aimerais ramener les résidents au cœur des décisions pour donner la priorité à l'intégrité et à la transparence dans les décisions qui affectent Ahuntsic-Cartierville», a-t-il expliqué.

Harout Chitilian d'Union Montréal

Diplômé de l’école Polytechnique de Montréal, Harout Chitilian sollicite son premier mandat municipal dans le district de Bordeaux-Cartierville. Âgé de 28 ans, le candidat est ingénieur consultant pour des firmes oeuvrant dans le domaine de la technologie de l'information.

S'il est élu, M. Chitilian aura le dossier des sports et des loisirs à cœur. Il s'engage même à refaire le terrain de soccer du parc Louisbourg pour le rendre accessible selon les nouvelles normes. «Durant les huit dernières années, il n'y a pas eu beaucoup d'infrastructures sportives de refaites dans le district, a indiqué le candidat d'origine arménienne. Bien sûr, le Complexe aquatique est en construction, mais il n'y a pas d'autres nouveautés en matière de loisirs.»

Harout Chitilian avoue être fasciné par les structures et le fonctionnement de la Ville. «La municipalité a joué un grand rôle, il y a 19 ans, à mon arrivée au Canada, a-t-il confié. Mes premiers contacts avec la population locale se sont faits à travers des initiatives sportives de la Ville.»

Le candidat identifie également comme enjeux locaux importants, la question de la sécurité des aînés et l'accessibilité au Bois-de-Saraguay.

Hasmig Belleli de Vision Montréal

Élue pour la première fois en 1994, la conseillère-sortante d'Ahuntsic, Hasmig Belleli, n'en est pas à sa première campagne municipale. Résidente d’Ahuntsic depuis 42 ans, Mme Belleli a été réélue en septembre 2008 après un intermède de deux ans. Elle a étudié le droit à l’Université de Montréal et la comptabilité à l’école des Hautes études commerciales. Elle siège actuellement à la commission de l’agglomération sur l’environnement, le transport et les infrastructures.

Mme Belleli affirme avoir identifié trois enjeux importants dans le district: ouvrir l'accès à l'autoroute 15 vers le sud, réduire la nuisance sonore reliée aux avions et rendre accessible le Bois-de-Saraguay. «Dès que je prends le pouvoir, je promets aux citoyens d'ouvrir l'accès à l'autoroute 15 vers le sud pour dégager le trafic d'automobilistes qui font le détour par le boulevard de l'Acadie», a mentionné la candidate d'origine arménienne.

Mme Belleli affirme se préoccuper de la sécurité des résidents du district. «J'aimerais redynamiser des rencontres mensuelles qui existaient dans le passé entre les élus et les postes de quartier, a indiqué la candidate. Nous avions une coordination beaucoup plus efficace qui nous permettait de transmettre les problèmes vécus par les citoyens et de voir avec le service de police ce qu'ils mettent en place pour offrir plus de sécurité dans le quartier.»

Organisations: Marché, Union Montréal Diplômé, école Polytechnique de Montréal Université de Montréal école des Hautes Commission de l’agglomération sur l’environnement

Lieux géographiques: District de Bordeaux-Cartierville, Montréal, Cartierville Rue Chabanel Parc Louisbourg Canada Boulevard de l'Acadie

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires