Payer son véhicule pendant huit ans

Benoit
Benoit Charette
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La santé économique des ménages québécois et canadiens n’est pas au beau fixe. Le taux d’endettement augmente constamment, le coût de la vie augmente, les salaires stagnent. Pourtant il faut toujours aller faire son épicerie et la majorité des ménages ont besoin d’au moins un véhicule pour combler les besoins de la famille. Comme les gens ont moins d’argent, les constructeurs automobiles s’adaptent. Depuis quelques années nous avons vu apparaître des taux de financement sur des périodes de 60 mois  pour ensuite passé à 72, 84 et plus récemment 96 mois. Vous devrez payer votre véhicule pendant huit ans. Le véhicule ne coûte pas moins cher, vous payez plus longtemps et si vous ajoutez le taux d’intérêt vous allez presque payer le véhicule deux fois au bout de huit ans.

Les petits paiements avant tout

Le montant des mensualités représente un critère d'achat déterminant. Payer le plus petit montant possible chaque mois est tentant, mais prenez le temps de bien réfléchir. Si comme certains constructeurs coréens le font en ce moment en offrant 0 % d’intérêt sur 84 mois, l’offre devient très alléchante. Mais assurez-vous que cette offre correspond à vos besoins aussi. Par exemple, si vous êtes habitué de changer de véhicule tous les trois ou quatre ans, un véhicule financé sur six, sept ou huit ans, vous coûtera de sérieuses pénalités financières si l’envie vous vient de changer avant la fin du bail. Il faut aussi tenir compte de la garantie du constructeur. Une fois la garantie terminée, le coût de l’entretien et des réparations devient votre fardeau et dans bien des cas, si vous avez paraphé une entente pour huit ans, votre garantie s’est envolée après trois. Après 84 ou 96 mois, lorsque les versements auront été effectués, la valeur marchande d'un véhicule, même en excellent état, sera négligeable. Il faut faire un peu de mathématique et voir ce qui vous convient. Il existe aussi d’autres solutions comme le véhicule d’occasion. Il est presque toujours moins coûteux d'acquérir un véhicule d'occasion que d'acheter un véhicule neuf, et ce, même si le taux d'intérêt et les frais d'entretien initiaux sont un peu plus élevés.

La location à long terme avec option d'achat
La publicité sur la location à long terme met l'accent sur les faibles mensualités, la durée du contrat et la tranquillité d'esprit que cette formule procure. Toutefois, elle reste muette sur le coût total du financement du véhicule, une information pourtant fort utile.
Pour connaître ce coût total, additionnez le montant d'argent payé avant le début de la période de location et, le cas échéant, la valeur attribuée à l'automobile d'échange, toutes les mensualités, de même que la valeur résiduelle. Normalement, vous ne paierez pas cette dernière somme si vous remettez l'automobile à la fin du bail.
Dans l'éventualité où vous choisissez la location à long terme avec option d'achat, assurez-vous d'avoir en main les renseignements suivants :
    •    le prix total du véhicule ;
    •    le montant de l'acompte ;
    •    le montant des paiements ;
    •    le nombre de paiements et la durée de la période de financement ;
    •    la limite de kilométrage et les frais pour les kilomètres excédentaires ;
    •    la valeur de l'option d'achat.

Dans 99 % des cas, mieux vaut acheter tout de suite que de racheter une location qui vous coûtera toujours plus cher en bout de piste.

-30-

Benoit Charette est co-propriétaire et rédacteur en chef de l'annuel de l'automobile 2013.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires