Ingénieurs dans le vent

Jean-Simon
Jean-Simon Fabien
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Un Ahuntsicois se rend aux Pays-Bas pour une compétition de véhicules éoliens

Nicolas McCrae s'envole cette semaine vers les Pays-Bas avec 13 de ses collègues de l'École de technologie supérieure, où ils défendront leur deuxième place au concours d'énergie éolienne Racing Aeolus. Le but de cette compétition: conserver le plus efficacement possible la vitesse d'un véhicule qui remonte un vent de face. Plus facile à dire qu'à faire! Rencontre avec le capitaine de l'équipe Chinook II.

L'équipe de Chinook sur le site de compétition à Den Helder aux Pays-Bas lors de l'édition 2011.

C'est en septembre 2008 que l'aventure Chinook a débuté à l'ÉTS pour Nicolas McCrae, qui commençait alors son baccalauréat en génie mécanique. Après avoir vu quelques vidéos de la première édition du Racing Aeolus, qui se déroule à Den Helder, à l'extrémité de la péninsule néerlandaise, le groupe s'est rapidement organisé, obtenant son accréditation ainsi qu'un local et une bourse de départ en avril 2009. Le projet Chinook était donc lancé.

« La première année a surtout été consacrée aux affaires administratives. Bien qu'on travaillait fort pour être prêt pour le concours de 2010, on s'est rendu compte que ce n'était pas réaliste », se rappelle Nicolas. L'année supplémentaire à travailler sur le premier bolide (Chinook I) a porté fruit: à leur première participation au concours de Den Helder, l'équipe de l'ÉTS a décroché la deuxième position!

Le concours

Le déroulement de la compétition s'étend sur quatre jours: deux sont consacrés à des essais libres suivis d'une journée de qualification et une dernière de finale. « Le but c'est de pouvoir évaluer la performance des véhicules dans plusieurs conditions de vent », informe Nicolas. Pour remporter le concours, il faut que le système éolien des bolides offre le meilleur rendement d'efficacité leur permettant de conserver leur vitesse. « Sur 500 mètres, après une poussée de 100 mètres, les juges calculent le ratio d'efficacité en divisant la vitesse moyenne du vent par la vitesse moyenne du véhicule », élabore Nicolas. Le but des ingénieurs est donc de conceptualiser un système éolien qui permet à leur voiture de maintenir sa vitesse maximale dans un vent donné.

Alors que l'an dernier la première position a été remportée avec un pourcentage d'efficacité de 51%, Nicolas évalue que pour cette édition, le podium se disputera autour de 65%. « Il n'y a pas à dire, ce sera super rapide cette année ». Est-ce que Chinook II est prêt? « On a complètement réinventé notre concept pour notre deuxième voiture, si bien qu'aucune pièce de Chinook I ne s'y retrouve. Notre équipe a grandi aussi ce qui nous a permis d'intégrer de l'électronique dans le véhicule en plus de réduire considérablement sa taille. On va être assez rapide cette année », évalue le capitaine. Pourquoi l'équipe ne peut-elle pas avoir une idée précise de l'efficacité du véhicule? « C'est vraiment difficile d'avoir du vent au Québec », s'exclame Nicolas.

Beaucoup de travail pour…

Nicolas Mc Crae évalue que la conception de Chinook II a nécessité entre 12 00 et 16 000 heures de travail à l'équipe élargie de 28 membres au cours de la dernière année. Grâce à un budget de 100 000$ financé à 75% par des commanditaires privés et à 25% par l'ÉTS, ainsi que des ententes sur la main d'œuvre, l'équipe de Chinook défendra sa deuxième position du 22 au 25 août prochain.

« On se fait toujours demander si les innovations de Chinook seront un jour récupérées pour pousser le développement de l'éolien. En fait, ce n'est pas du tout le but. On s'entend, le concours joint deux domaines qui à la base ne vont pas ensembles: les véhicules de déplacement et l'énergie renouvelable », indique Nicolas avec un sourire en coin. « En gros, ce n'est pas bientôt que l'on va voir des Chinooks sur nos routes, blague-t-il. En plus ce n'est pas commode, il faut pousser le bolide pour le lancer », conclut-il en riant.

Organisations: ÉTS

Lieux géographiques: Den Helder, Pays-Bas, Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires