Des jeunes au service de la communauté

Jean-Simon
Jean-Simon Fabien
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La coopérative jeunesse service démarre le 4 juillet

Le 4 juillet à 17h 30, les 13 adolescents de la Coopérative jeunesse service (CJS) d’Ahuntsic convient les citoyens à la soirée de lancement de leur entreprise sur le terrain de l’école Sophie-Barat. Pour une 4e année, ce projet éducatif qui initie les jeunes au fonctionnement d’une coopérative de travail sera tout l’été au service des Ahuntsicois. Le Courrier a rencontré les deux animatrices qui encadreront les activités de la CJS.

Les animatrices de la CJS Ahuntsic Gabrielle Deneault-Marchand (à gauche) et Geneviève Thériault-Lachance (à droite) avec quelques-uns des participants à la coopérative de travail.

Initiative du Réseau de la coopération du travail du Québec les CJS sont, depuis leur création en 1987, destinées à offrir des services en tout genre aux citoyens. Lavage de vitres, tonte de pelouse, ou gardiennage, les jeunes de 12 à 17 ans sélectionnés peuvent accomplir un large éventail de tâches tout en s’initiant aux rudiments de la gestion et de l’organisation du travail. « Les coopératives sont gérées à 100% par les jeunes, ils se séparent les tâches, décident de leurs tarifs entre eux et tiennent des réunions de conseil d’administration, informe Gabrielle Deneault-Marchand, l’une des deux animatrices. Au début, nous devons les encadrer davantage, mais à la fin de l’été, ils n’auront plus besoin de nous », ajoute-t-elle.

Cette année 13 jeunes ont été sélectionnés pour le projet. Le recrutement est fait en fonction du sérieux des adolescents et de leur motivation, ces deux éléments sont d’une importance capitale puisqu’ils seront en quelque sorte des associés dans cette entreprise coopérative et démocratique.

Comment ça fonctionne la CJS?

Les citoyens sont invités à contacter les membres de la CJS à la maison des jeunes d’Ahuntsic s’ils ont besoin d’un service. Après une estimation des coûts, le travail sera effectué. « Pour l’instant on ne peut pas prévoir comment les jeunes vont se répartir l’argent puisqu’ils ne l’ont pas encore voté, mais normalement ils travaillent au taux horaire minimum duquel on retire le pourcentage alloué à la coopérative », soutient Gabrielle Deneault-Marchand. Notons qu’au moment de l’estimation, les jeunes devront comparer leur service et leurs tarifs à ceux d’un professionnel.

C’est donc des services de qualité à prix modiques qu’offrent les participants de la CJS aux Ahuntsicois, mais plus que cela, « ils représentent le quartier, ça aussi ça fait partie de l’expérience », commente quant à elle Geneviève Thériault-Lachance, la deuxième animatrice. Les liens que développent les adolescents avec les citoyens sont importants puisqu’ils permettent à certains travailleurs de poursuivre certains contrats après la fin du projet, cette année le 17 août.

Cette année encore, les services de la CJS seront réquisitionnés par l’organisation du FestiBlues pour l’entretien du site et le recyclage, confirme Mme Thériault-Lachance, qui est notamment étudiante en droit. Forts d’une formation intense de quatre jours, les deux animatrices assurent qu’elles sauront guider la jeune troupe sans toutefois leur imposer d’idées ou de choix : « tout doit venir d’eux, c’est tout ce qui compte », tranche Mme Deneault-Marchand qui pour sa part est étudiante et psychoéducation. Il est à parier que leur expérience sera toutefois précieuse pour les apprentis gestionnaires de la CJS Ahuntsic.

Pour le lancement officiel de la saison, Mmes Deneault-Marchand et Thériault-Lachance ont invité bon nombre de personnalités de l’arrondissement. Le conseiller Étienne Brunet sera présent, de même que Jean-François Gosselin et Mario Lemieux représentant respectivement de la Corporation de développement économique communautaire (CDEC) Ahuntsic-Cartierville et du comité local du Carrefour jeunesse emploi. Un léger goûter sera servi ainsi que des rafraîchissements. Tous les citoyens sont évidemment conviés pour venir rencontrer le groupe de 13 jeunes motivés et qui sait, peut-être discuter déjà de petites tâches à accomplir au courant de l’été?

Organisations: Réseau de la coopération, Corporation, Carrefour

Lieux géographiques: Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires